top of page

S.O.S : Troisième et dernière partie publique. Pour continuer à suivre, merci de vous inscrire par m


"... L'une dit à l'autre :" j'ai entendu parler du pardon, je ne sais pas ce que c'est et j'aimerais tellement en faire l'expérience." La 2ème âme lui répond :"Je veux bien exaucer ton souhait"..."


...

Ludovic enchaîna rapidement :

" Ouf ! C’est toujours un peu stressant d’envoyer sa photo..."

" Oui, je sais bien ! J’ai toujours la même appréhension."

" Aucune raison, te concernant. Tu es vraiment ravissante."

Devant son écran, Emma prit quelques secondes pour savourer le compliment, avant de répondre avec enthousiasme :

" C’est très gentil. Mais je peux te dire la même chose."

Elle hésita et poursuivit franchement :

" Tu es célibataire ? Ou…"

Ludovic se demanda s'il devait être honnête mais, d'instinct, il sentit qu'il ne devait pas mentir :

" Non. Je suis marié, mais en cours de divorce."

Emma fit la grimace devant son écran :

" Ah. Je suis désolée."

" Ne le sois pas. C’est la vie."

" C’est toujours triste un divorce… et sinon ? Tu as des enfants ?"

Soulagé du changement de conversation, Ludovic écrivit rapidement :

" Non. J’adore les enfants, mais ma femme n’en voulait pas. Et toi ? Tu en as ? Tu es mariée ?"

" Ni mariée, ni maman. Mais comme toi, j’aimerais bien…"

Emma grimaça, regrettant sa dernière phrase : l’allusion semblait trop énorme ! Ludovic ne sembla pourtant pas choqué :

" Un point commun de plus ;) Mais dis-moi : tu veux qu’on fasse une web cam ? Ce serait sympa ?"

La jeune femme ouvrit de grands yeux : elle était en pyjama, démaquillée… loin d’être sexy ! Jamais elle ne pourrait accepter une web cam dans ces conditions...

C’est pourquoi elle détacha rapidement la barrette qui maintenait ses cheveux, et répondit vivement :

" Avec plaisir !"


Surpris et ravi, Ludovic sentit son cœur s’accélérer un peu plus devant la réponse d’Emma.

Ils passèrent les cinq minutes suivantes à échanger leurs coordonnées sur un réseau social, et à se retrouver sur un nouveau site. Avec enthousiasme, le jeune homme lança la conversation vidéo, brûlant d’impatience de découvrir Emma.

Lorsqu’elle apparut sur l’écran de son ordinateur, il sentit son cœur s'affoler : elle était… renversante. Il détailla avec une émotion mal contenue l’ovale parfait de son visage, l’harmonie de ses traits, ses grands yeux gris et son sourire… un sourire qui achevait de la rendre éblouissante.


Emma ne put s’empêcher de sourire en voyant Ludovic apparaître devant elle : il était identique à sa photo. Séduisant, charmant, craquant… Les qualificatifs ne manquaient pas. Elle fondit littéralement et son cœur se mit à tambouriner désespérément dans sa poitrine.


Absorbé dans sa contemplation, Ludovic réalisa soudain qu’Emma devait saisir à quel point il était impressionné, et il plongea dans le ravissant regard qui le dévorait des yeux :

- Je suis enchanté de te rencontrer...


Emma soupira presque de plaisir en découvrant la voix délicieusement chaude de son interlocuteur. Il avait vraiment tout pour lui ce garçon ! Le timbre le plus sexy au monde… Elle lança timidement :

- Plaisir partagé.

Ludovic se laissa envoûter par les délicieuses notes musicales de la voix d’Emma et se dit que cette rencontre était bien prometteuse…


Ce soir-là, la complicité fut immédiate et intense. Ils se confièrent sur leurs enfances, leurs goûts, et constatèrent l’amusante similitude de leurs vies. Mêmes envies, mêmes aspirations : lorsqu’ils se résignèrent à se dire au revoir, il était près d’une heure du matin.

Ludovic partit se coucher sans même penser que sa femme n’était pas encore rentrée : il ne songeait plus qu’à la magie de cette soirée exceptionnelle.


Emma s’allongea dans son lit dans les mêmes temps, sous un charme identique.


C'est ainsi que, sans le savoir, ils s’endormirent à la même minute… dans une synchronicité parfaite.


La nuit s’ouvrant devant eux, leurs esprits partirent un peu plus loin dans cette divine rencontre…


Emma ouvrit les yeux sur un ciel d'un bleu sublime : elle cligna des paupières quelques secondes, éblouie par la luminosité, et finit par s'asseoir : devant elle se trouvait un immense champ. Interdite quelques secondes, elle se releva et vacilla : où était-elle ? Elle se souvenait très bien s'être couchée dans son lit. Et pourtant... un champ de boutons d’or s’étendait à perte de vue devant elle, protégé par un magnifique chêne, qui dressait au milieu de la prairie ses longs et merveilleux branchages. Rien d'autre autour d'elle, à part un petit cours d'eau à quelques pas, qui bruissait délicatement.

Malgré la beauté de l'endroit, un cri enfla dans sa gorge. A l 'instant où elle allait le pousser, une petite fille apparut soudain devant elle, et Emma faillit tomber à la renverse. Elle devait rêver, ce n'était pas possible ! La fillette, une dizaine d'années, un charmant sourire sur le visage, posa une main apaisante sur son bras :

- Le temps est arrivé, Emma.

Incrédule, elle se dégagea un peu sèchement :

- Le temps ? Le temps de quoi ? Qu'est ce que je fais ici ?

La petite fille insista simplement :

- Il est temps. Il faudra être forte.

- Forte ? pourquoi ?

- Regarde dans le lac. Tu verras bien.

Sur ces mots sibyllins, la fillette disparut aussi vite qu'elle était apparue. Emma se fit la remarque que c'était décidément un rêve bien étrange... Elle s'approcha de l'eau et contempla son reflet. Aucune surprise, c'était bien elle, l'expression pâle et perdue.

Pourtant, à l'instant où elle allait se redresser, l'image se brouilla, et les traits du visage se modifièrent: ils prirent ceux de Ludovic.

Incrédule, elle porta la main à la surface de l'eau : le jeune homme effectua le même geste, parfaitement synchronisé. La même surprise peinte sur son beau visage.

Elle plongea les doigts dans l'eau fraîche et l'image se brouilla avant de reprendre son reflet initial : son image.

Fatiguée par un rêve dont le sens lui échappait complètement, elle se redressa, et sentit soudain une main la saisir par le bras. Sur les nerfs, elle cria et se retourna vivement : Ludovic lui faisait face. Incapable de parler, elle soutint simplement l'intensité folle de ses yeux bleus. Il finit par poser sa main sur sa joue avant de souffler avec douleur :

- N'oublie pas...


A ces mots, elle se sentit sombrer dans un puits sans fond, et se réveilla brusquement, en nage, consciente de l'importance d'un rêve qui disparaissait pourtant déjà de son esprit.


Ludovic se retourna dans son lit à la même seconde, mais sans se réveiller.


Deux petites âmes se sourirent simplement, conscientes que l’aventure ne faisait que commencer, et infiniment heureuses de se retrouver...


Même si l'histoire s'annonçait violente, difficile, elle resterait toujours sublime et céleste. On toucherait à l'enfer pour accéder au paradis...

Pour découvrir le plus pur des amours ?

Celui de deux âmes jumelles...


Fin du troisième épisode (qui correspond au chapitre 1 de la nouvelle)

Pour continuer à suivre l'histoire, je vous invite à me contacter (mail, FB...) pour vous inscrire sur la liste de diffusion de S.O.S

Je diffuserai un épisode à tous les inscrits les jours de sortie de la newsletter par mail séparé.

Belle journée à tous !

Et plein de courage à Emma et Ludovic...

Toujours garder confiance ;)

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
Pas encore de mots-clés.
Search By Tags
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square